Règlement
concernant l'exercice et les manoeuvres
de l'Infanterie
du 1er Août 1791

 

L'école du soldat

    Cette école  qui a pour objet l’instruction des recrues , devant influer d’une manière sensible sur l’instruction des compagnies - dont dépend celle des bataillons et des régiments - doit être établie et surveillée avec le plus grand soin par les officiers supérieurs : elle sera spécialement dirigée et commandée par les adjudant-majors, à tour de rôle , ainsi que l’un des deux adjudants qui y assisteront constamment.
 
     L
es nouveaux officiers seront toujours employés pendant six mois au moins à l’école des recrues sous les ordres des adjudant-majors, et ne pourront en être exempté que sur l’ordre du commandant du régiment, et lorsqu’ils seront en état d’exécuter eux-mêmes, de bien commander et d’expliquer clairement tout ce qui sera prescrit dans l’école du soldat et dans celle du peloton.
 
     L
es chefs de compagnies devant être responsable envers le commandant du régiment et de l’officier supérieur de leur bataillon, de l’instruction générale de leurs compagnies respectives , ne perdront pas de vue celle de leurs recrues : ils désigneront en conséquence les sergents et caporaux qui devront les former et chargeront les officier et le sergent-major de leur compagnie de veiller au progrès de leur instruction.
 
     Il y aura toujours, autant que possible, un rendez-vous général indiqué pour le rassemblement des recrues de chaque régiment, et l’un des officiers supérieurs y assistera lorsque leurs occupations le leur permettront.
 
     L
orsqu’il y a un certain nombre de recrues en état de passer à l’école du peloton, l’adjudant major les réunira et les fera exercer, soit par un des nouveaux officier attaché à l’école, soit par un sous-officier, ; il surveillera lui-même cette instruction, et y fera observer la progression prescrite dans l’école du peloton.

     Lorsque l’adjudant major jugera qu’une ou plusieurs des recrues qui composent  ce peloton, sont en état de passer au bataillon, il en fera prévenir les chefs de compagnies dont seront ces hommes et les fera exercer en leur présence ; les chefs des compagnies prononceront ensuite, s’ils les trouvent suffisamment instruits, leur admission au bataillon

Division de l'école du soldat

L’école du soldat sera divisée en trois parties ;

-la première partie comprendra ce qu’on doit enseigner à l’homme de recrue, avant de lui faire porte l’arme.
1ère leçon : Position du soldat sans arme. Mouvement de tête à droite et à gauche.
2ème leçon : A droite , à gauche , demi-tour droite.
3ème leçon : Principes du pas ordinaire direct.
4ème leçon : Principes du pas oblique.

-La seconde partie comprendra le maniement des armes, les charges et les feux.
1ère leçon : Principes du port d’armes.
2ème leçon : Maniement des armes.
3ème leçon : Les charges précipitées et à volonté.
4ème leçon : Les feux directs, obliques, et de deux rangs.

-La troisième partie comprendra les différents pas, la marche de front et de flanc, des alignements des conversions, et des changement de direction.
1ère leçon : Réunion de 5 à 9 hommes pour la marche de front et les différents pas
2ème leçon : Marche de flanc
3ème leçon : Principes d'alignement
4ème leçon : Principes de conversions et changements de direction

     Chaque leçon sera suivie d’observations, qui auront pour objet de démontrer l’utilité des principes qu’on y aura prescrits.Les instructeurs ne sauraient trop s’attacher à les étudier, et à en faire l’application lorsqu’ils instruiront des recrues.Le ton du commandement sera toujours animé et d’une étendue de voix proportionnée au nombre de recrues qu’on exercera.
 
     Il y aura deux sortes de commandement ;  les commandements d’avertissement et ceux d’exécution .Les commandements d’avertissement qui seront signalés dans l’ordonnance par des lettres italiques, seront prononcés distinctement, et dans le haut de la voix, en allongeant un peu la dernière syllabe. Les commandements d’exécution seront signalés dans l’ordonnance par des lettres majuscules et seront prononcées d’un ton ferme et bref.
 
     L
es commandements dont l’énonciation sera séparé dans l’ordonnance par des tirets, seront coupés de même en les prononçant. Les instructeurs expliqueront toujours ce qu'ils enseigneront, en peu de paroles, claires et précises ; ils exécuteront toujours eux même ce qu'ils commanderont, ainsi de donner l'exemple en même temps qu'ils expliqueront le principe. Ils s'attacheront à accoutumer l'homme de recrues à prendre de lui même la position qu'il devra avoir, et ne le placeront eux même que lorsque son défaut d'intelligence les y obligera.

 

 
[ Portail ] [ Notre Groupe ] [ Nos activités ] [ Contactez-nous ] [ Engagez-vous ] [ Histoire de la Garde ] [ Le coin détente ] [ L'Empire sur le Net ] [ Livre d'Or ] [ Plan du site ]